Contre l’oubli

"Ne m’oubliez pas"– Le myosotis, fleur-symbole du souvenir des victimes de guerre

Le myosotis, ou "Vergissmeinnicht" en allemand ("ne m’oubliez pas"), est un symbole international du souvenir et des tendres adieux, et il est lié au souhait de continuer à exister dans la mémoire d’un être cher. Dans de nombreuses langues, il porte un nom qui a une signification similaire. Cette fleur a fait l’objet d’un grand nombre de poèmes et de chansons.

Cette "fleur bleue" est un motif courant du Romantisme allemand ; elle représente la nostalgie et l’amour. Elle exprime entre autres l’aspiration vers un idéal, ainsi que la vanité de la recherche humaine du bonheur parfait.

Beaucoup de jeunes gens qui se sont engagés volontairement au commencement de la Première Guerre mondiale,ignorant les cruelles conséquences de l’utilisation des armes modernes, étaient bercés par le Romantisme et ont idéalisé le dévouement personnel envers la patrie. La réalisation de soi incarnée par la "fleur bleue" du Romantisme constitue un motif profondément individualiste. Dans une perspective plus actuelle, elle est utilisée comme fleur du souvenir et elle constitue un contrepoint à ces meurtres de masse sans pitié qui ont eu lieu pendant cette première Grande Guerre.

Dans d’autres pays aussi, les fleurs endossent un rôle d’emblème du souvenir des victimes de guerre : ainsi, dans les États du Commonwealth, le "poppy", c’est-à-dire le coquelicot rouge, rend honneur aux victimes de guerre, et le "bleuet de France" est un hommage à ceux qui sont tombés sur les champs de bataille français. Il est intéressant de souligner que le bleuet était également utilisé en Allemagne après la Première Guerre mondiale pour se souvenir des victimes de guerre, et notamment dans les milieux ultranationalistes.

En 1926, le symbolisme de la fleur de myosotis a été choisi par les francs-maçons comme signe de reconnaissance interne. Pendant la campagne d’hiver, la distribution durant deux jours d’un insigne représentant un bouquet avec trois fleurs de myosotis a permis plus tard aux francs-maçons de pouvoir porter "leur" insigne sans craindre de représailles.

"GegendasVergessen" ("Contre l’oubli"), le credo utilisé depuis longtemps par le Volksbund dans son travail en faveur de la paix qui consiste à conserver le souvenir de toutes les victimes de la guerre et de la violence, de par sa signification (sans compter son avatar coloré), et par son dernier mot, l’oubli, renvoie à la fleur de myosotis. Le logo placé au cœur de la fleur s’inspire d’une photo de ce que l’on appelle "la tombe des quatre grenadiers" de la Première Guerre mondiale située à Grabowiec, en Pologne, et constitue un lien avec les organisations qui entretiennent les cimetières militaires ; celles-ciconsidèrent qu’il est de leur devoir de se souvenir tout particulièrement de ceux qui sont morts au combat et pendant la guerre, toutes nations confondues.

La fleur de myosotis, dans sa version stylisée que l’on peut voir ci-dessus, est un insigne qui permet à ceux qui le portent d’affirmer le souhait de ne jamais oublier les victimes des guerres et de la violence, sans distinction de pays. On la porte principalement lors des jours dédiés officiellement au souvenir : le Jour du Deuil national, à la Toussaint, le Dimanche des Morts, et à diverses occasions telles que des commémorations organisées dans des cimetières ou lors de la Fête nationale ; on peut la commander auprès du Volksbund à l’adresse suivante : wk1(at)volksbund.de (jusqu’à épuisement des stocks). Le logo peut quand à lui être utilisé dans le cadre de projets, sur demande écrite envoyée à l’adresse indiquée.